L’ Ail

« Être au parfum sans les inconvénients »

L’ail a deux inconvénients. Le premier est d’ordre digestif,

le second pratique : il est ennuyeux à éplucher.

Si vous ne supportez pas l’ail mais que vous aimez les épinards parfumés à l’ail, épluchez une seule gousse, piquez-la au bout d’une fourchette et remuez les épinards de la sorte, tout en poêlant. Sachez également que pour parfumer une sauce ou une marinade, il n’est pas nécessaire d’être de corvée d’épluchage, il suffit de guillotiner la tête d’ail entière ou encore d’écraser les gousses non épluchées avec le plat de la lame d’un grand , couteau. Dans un cas comme dans l’autre, elle rendra l’âme et tout son jus.

Quand on « craint » l’ail, il faut toujours extraire le germe. Il se retire à l’aide de la pointe d’un couteau après avoir coupé la gousses en deux dans le sens de la longueur.

Beurre d’ail :

Le beurre d’ail est fade si l’on se contente de le confectionner avec seulement du beurre, de l’ail et du sel.

L’astuce consiste à incorporer quelques gouttes d’un apéritif anisé ( Ricard, Pastis…). Même si vous n’aimez pas l’anis, il ne faut pas hésiter car son goût est indécelable et apporte de la puissance au beurre d’ail. On obtient le même résultat en incorporant quelques grains d’anis écrasés.

On peut préparer le beurre d’ail en grande quantité pour en avoir d’avance. pour cela, il suffit d’envelopper le beurre ramolli dans du papier aluminium et de le rouler pour obtenir un petit boudin avant d’entortiller chaque extrémité, puis de le placer au congélateur. Cela permet d’en avoir à tous moments. Il ne reste plus qu’à tailler des tranches en fonction de la quantité désirée.

Crème d’ail :

Il faut beaucoup d’ail pour faire une crème. On plonge les gousses 2 minutes dans l’eau bouillante puis on le laisse tiédir. Ensuite pour libérer les gousses, il ne reste plus qu’à les presser entre le pouce et l’index.

Une autre méthode consiste à écraser les têtes d’ail avec le plat de la lame d’un gros couteau, à les mettre dans l’eau froide, puis à les porter à ébullition et à les laisser tiédir. Cette crème d’ail mixée à de la mie de pain, du lait et du thym émietté est parfaite pour recouvrir un gigot. Tout en parfumant la pièce de viande, cela évite de la piquer. Notez aussi que, suivant le même principe, vous pouvez également parfumer un canard en le frottant d’une gousse d ‘ail coupée en deux.

Épluchage :

Éplucher de l’ail en quantité est une opération fastidieuse, les épluchures collant aux doigts. L’astuce consiste alors à ne pas éplucher les gousses d’ail, mais à les ébouillanter,c’est-à-dire les blanchir pendant deux minutes. Passées ensuite sous l’eau fraîche, elles sont beaucoup plus faciles à éplucher, leurs pelures ne collant plus. Si l’on a du temps devant soi, une autre astuce consiste à les laisser baigner 1 h dans de l’eau tiède.

On peut aussi ajouter au plat les gousses d’ail  » en chemise » non épluchées telles quelles dans le plat de cuisson. leur arôme, exacerbé par la chaleur du four suffit alors à parfumer la viande, et pour les amateurs déguster cette ail confit. Ou bien encore les écraser avec une fourchette pour obtenir une purée d’ail qui donnera du liant au jus tout en le parfumant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *