Les haricots à la bretonne

Fiche technique : Les haricots à la bretonne

Pour : 6 personnes
Temps de préparation : 10 min
Temps de cuisson : 2 h
Ingrédients
  • haricots blancs secs : 500 g
  • oignons : 2
  • bouquet garni : 1
  • clou de girofle : 2
  • ail : 1 gousse
  • tomates : 2
  • beurre : 30 g
  • bouillon de volaille : 15 cl
  • sel, poivre du moulin :

Préparation

La Bretagne est une productrice réputée de haricots blancs, que l’on accommode à la crème, au jus et à la tomate ou en purée. Ils accompagnent le mouton ou l’agneau.

Difficulté : 1 Stars (1 / 5)

Faites tremper les haricots secs dans de l’eau froide pendant toute la nuit (s’ils ne sont pas trop secs, un trempage de 2 heures peut suffire). Égouttez-les et jetez l’eau de trempage. Mettez-les dans une grande casserole et couvrez largement d’eau froide, portez doucement à ébullition, écumez, salez et poivrez.

Ajoutez le bouquet garni, 1 oignon pelé et piqué de 2 clous de girofle. Laissez cuire les haricots pendant 1 heure 40 environ, à toute petite ébullition car la cuisson des légumes secs à tendance à déborder. La durée exacte dépend de la qualité des haricots : ils doivent être tendres sans se réduire en purée.

Pelez et émincez le deuxième oignon et la gousse d’ail. Ébouillantez les tomates, pelez-les et épépinez-les, puis taillez-les en dés. Faites chauffer le beurre dans une casserole à fond épais, ajoutez l’oignon et l’ail. Faites-les fondre puis ajoutez les tomates. Égouttez les haricots lorsqu’ils sont cuit et versez-les dans cette casserole, ajoutez alors le bouillon et mélangez délicatement. Salez et poivrez. Laissez mijoter une dizaine de minutes et servez chaud.

Vous pouvez lier la cuisson juste avant de servir avec 10 cl de crème fraîche épaisse, préalablement chauffée jusqu’à la limite de l’ébullition.

 

Source : Les Cuisines Régionales de France. La Bretagne. Editions du Fanal.

 

Auteur

Anciennement installé boulevard Pasteur, Hubert a fait de sa maison tout un art de vivre et de recevoir, mêlant ses créations personnelles à une cuisine du terroir du Sud-Ouest qu’il privilégie. La cuisine du Bistro d'Hubert était ouverte sur la salle à manger, les parfums des plats en cuisson attisaient la gourmandise dès l'arrivée du convive. L’ambiance était bistrot et la décoration landaise avec nappe à carreaux, bocaux de conserve sur des étagères, délicieux service et accueil dirigé par sa fille Maryline. Le Bistro d'Hubert est fermé depuis fin 2011 et le Chef se consacre désormais à son blog culinaire.

Pas encore de commentaire