Les herbes aromatiques

Elles sentent délicieusement bon et leurs arômes sont indissociables de la bonne cuisine ! Disponibles en bouquets toute l’année et en pots à la belle saison, les herbes aromatiques apportent la touche raffinée à vos plats.

Aussi appelé « faux anis », l’aneth a une saveur intense qui rappelle les brins de fenouil frais. Élément principal du graviax suédois, il se marie à merveille avec les poissons crus et rehausse les marinades.

Mélangez-le avec du chèvre frais, du  citron et de la fleur de sel pour des toasts parfumés.

Le basilic tire son nom du grec basilicum phuton ou plante royale. C’est le roi de la cuisine méditerranéenne, il est également très prisé dans la cuisine asiatique.

Le basilic à feuilles larges, aussi appelé « feuilles de laitue » pour ses grandes feuilles ourlées. Ce basilic a l’arôme typique se suffit à lui-même pour diffuser ses arômes. C’est l’élément indispensable du pistou et du minestrone.

Le basilic à feuille fines. Disponible uniquement en pot, ses petites feuilles au léger goût poivré sont à utiliser crues entières pour aromatiser vos plats. Ajoutez-le sur de belles tomates mais ne le faites jamais bouillir, il perdrait son parfum!

Le basilic rouge. Disponible en pot uniquement. Le basilic rouge apporte une note originale à vos recettes. Sa couleur pourpre et son parfum agrémenteront vos plats de pâtes et de riz mais également vos tapenades.

Le basilic Thaï. Originaire de Thaïlande, du Cambodge et de Malaisie, cette variété à une saveur proche de l’estragon. Pour conserver tout son arôme et pour éviter qu’il se noircisse, incorporez-le en petite quantité en fin de cuisson.

Quelques feuilles suffisent pour parfumer vos soupes, salades et woks..

à suivre ..

Auteur

Anciennement installé boulevard Pasteur, Hubert a fait de sa maison tout un art de vivre et de recevoir, mêlant ses créations personnelles à une cuisine du terroir du Sud-Ouest qu’il privilégie. La cuisine du Bistro d'Hubert était ouverte sur la salle à manger, les parfums des plats en cuisson attisaient la gourmandise dès l'arrivée du convive. L’ambiance était bistrot et la décoration landaise avec nappe à carreaux, bocaux de conserve sur des étagères, délicieux service et accueil dirigé par sa fille Maryline. Le Bistro d'Hubert est fermé depuis fin 2011 et le Chef se consacre désormais à son blog culinaire.

Pas encore de commentaire