Les herbes aromatiques (4)

Le Ngo Gai : Cultivée en  Thaïlande, au Cambodge et en Malaisie, cette herbe asiatique est proche de la coriandre. On retrouve également quelques notes de citronnelle et de menthe.

Très employée au Vietnam, il donne beaucoup de fraîcheur au plat !

Associé à du basilic thaï, il donne une pointe d’exotisme à vos salades.

L’oseille: Avec ses grandes feuilles, elle rappelle les épinards. Crue ou cuite, elle donne une saveur acidulée et rafraîchissante aux sauces, omelettes, tartes, cakes..

 

Le persil frisé, le persil plat : Le persil frisé supporte peu la chaleur, il est conseillé de le ciseler cru avant de servir. Il est surtout consommé dans les salades. Le persil plat,  quant à lui, supporte mieux la cuisson. Néanmoins, préférez l’ajouter en fin de cuisson pour profiter pleinement de ses saveurs. Il accompagne parfaitement le poisson et les fruits de mer.

Élément indispensable des tomates à la provençale, ciselez-le et accompagnez-le d’ail et de chapelure.

Le Rao Ram :Herbe emblématique de la cuisine vietnamienne et de sa traditionnelle soupe « pho », son goût évoque la coriandre en plus citonné. Egalement appelé « menthe vietnamienne », il est cultivé en Thaïlande et en Malaisie.

Il donne une touche asiatique à vos salades de poulet.

Le romarin frais : Plante aromatique qui entre dans la composition des « herbes de Provence », le romarin pousse naturellement dans la garrigue. Son parfum rappelle l’odeur du camphre et ses arômes puissants intensifient vos plats.Dosez avec justesse !

C’est fini pour aujourd’hui.. à suivre

Auteur

Anciennement installé boulevard Pasteur, Hubert a fait de sa maison tout un art de vivre et de recevoir, mêlant ses créations personnelles à une cuisine du terroir du Sud-Ouest qu’il privilégie. La cuisine du Bistro d'Hubert était ouverte sur la salle à manger, les parfums des plats en cuisson attisaient la gourmandise dès l'arrivée du convive. L’ambiance était bistrot et la décoration landaise avec nappe à carreaux, bocaux de conserve sur des étagères, délicieux service et accueil dirigé par sa fille Maryline. Le Bistro d'Hubert est fermé depuis fin 2011 et le Chef se consacre désormais à son blog culinaire.

Pas encore de commentaire