Des viandes atypiques…

Des viandes atypiques

L’Autruche

Essentiellement élevée pour ses plumes et sa peau, l’autruche est aussi réputée pour sa chair. D’une texture plus grossière que celle de l’émeu, elle peut-être tendre et succulente quand elle est correctement préparée.  A rôtir, griller ou poêler.

Le Buffle

La viande du buffle ressemble beaucoup à celle du bœuf et se découpe de la même manière. Elle gagne toutefois a être marinée. Le filet peut-être rôti ou découpé en steaks et poêlé ou grillé. Les morceaux moins tendres peuvent être cuits en ragoûts.

L’Emeu

L’émeu est le premier oiseau à avoir été élevé en Australie pour sa chair, dont le goût rappelle celui de la venaison, en moins faisandé. Riche en fer et pauvre en cholestérol. Disponible en filets ou en steaks à rôtir, griller, poêler ou fumer.

Le Phalanger

Le phalanger ou opossum d’Australie, a une chair maigre et dense au léger goût d’eucalyptus. Prendre soin de bien retirer les quatre poches de musc pour qu’il soit comestible. A rôtir, griller ou cuire en cocotte.

Le Kangourou

La chair tendre du kangourou est à la fois maigre et délicatement parfumée. Toutes les parties de l’animal se mangent, de la tête à la queue. Comme pour les viandes maigres, le kangourou est meilleur saignant ou à point. Trop cuit, il est sec. A poêler, griller sauter, rôtir ou cuire en ragoût.

Source : Ingrédients de cuisine de Loukie Werle-Jill Cox

Auteur

Anciennement installé boulevard Pasteur, Hubert a fait de sa maison tout un art de vivre et de recevoir, mêlant ses créations personnelles à une cuisine du terroir du Sud-Ouest qu’il privilégie. La cuisine du Bistro d'Hubert était ouverte sur la salle à manger, les parfums des plats en cuisson attisaient la gourmandise dès l'arrivée du convive. L’ambiance était bistrot et la décoration landaise avec nappe à carreaux, bocaux de conserve sur des étagères, délicieux service et accueil dirigé par sa fille Maryline. Le Bistro d'Hubert est fermé depuis fin 2011 et le Chef se consacre désormais à son blog culinaire.

Pas encore de commentaire