Dos de cabillaud rôti à l’unilatéral, jus de tomate crue légèrement aillé, décoction de persil simple

Fiche technique : Dos de cabillaud rôti à l'unilatéral, jus de tomate crue légèrement aillé, décoction de persil simple

Pour : 4 personnes
Temps de préparation : min
Temps de cuisson : min
Ingrédients
  • filet de cabillaud avec la peau : 680 g
  • tomates : 2
  • ail : 3 gousses
  • persil plat (simple) : 1 bouquet
  • beurre : 80 g
  • sel, poivre du moulin :
  • huile d'olive : 1 cuillerée à soupe

Préparation

Difficulté : 2 Stars (2 / 5)

Tailler dans le filet de cabillaud 4 pavés de 170 g chacun, saler et poivrer du moulin, saisir côté peau les pavés dans l’huile d’olive très chaude à feu vif, puis baisser le feu, terminer la cuisson au four « uniquement sur une face) th. 180 °C 5 minutes, puis laisser reposer au chaud, couvrir d’une feuille de papier d’aluminium.

Préparer les jus : ôter le pédoncule des tomates, les monder et les couper en morceaux (on peut ôter les pépins ou les laisser, c’est un choix). Mixer avec l’ail épluché, préalablement dégermé et blanchi. ajouter 40 g de beurre en parcelles en vannant, saler et poivrer de haut goût.

Préparer à l’aide du Pacojet la décoction de persil. Si vous ne posséder pas cet appareil, procéder ainsi : ôter les grosses queues du persil simple, mixer, mettre dans une sauteuse sur feu très doux et ajouter  40 g beurre en parcelles, surtout ne laisser pas bouillir. Salez et poivrer, laisser refroidir.

Dressage : garnir le fond de chaque assiette du jus de tomate chauffé,  disposer au centre le pavé de cabillaud, peau dessus, ponctuer de touches de décoction juste tiédi au moment. Décorer d’une branchette de persil.

Les idées culinaires du chef Hubert

Auteur

Anciennement installé boulevard Pasteur, Hubert a fait de sa maison tout un art de vivre et de recevoir, mêlant ses créations personnelles à une cuisine du terroir du Sud-Ouest qu’il privilégie. La cuisine du Bistro d'Hubert était ouverte sur la salle à manger, les parfums des plats en cuisson attisaient la gourmandise dès l'arrivée du convive. L’ambiance était bistrot et la décoration landaise avec nappe à carreaux, bocaux de conserve sur des étagères, délicieux service et accueil dirigé par sa fille Maryline. Le Bistro d'Hubert est fermé depuis fin 2011 et le Chef se consacre désormais à son blog culinaire.

Pas encore de commentaire