L’Anis Etoilé « fruit du firmament »

Étymologie : Le mot Badiane apparait en 1681 pour désigner  » le fruit de la badiane « , emprunté au persan Badian, Anis, fenouil. Le mot anis (1236) vient du latin anisium, on le rapproche de anethon qui désigne l’aneth ou faux anis   , mot d’origine inconnue.   Origine : Sud de la Chine( Yunnan ) et sans doute nord du Vietnam.

 

Dans son jardin de Trianon, la reine Marie-Antoinette pouvait admirer un Badanier  » un des plus jolis arbres qu’on puisse cultiver pour l’ornement de nos jardins, dit un témoin de l’époque ; il plait autant par son beau feuillage qui approche celui de l’oranger, que par la beauté de ses fleurs… »

Ces fleurs blanches, engendrent des fruits en forme d’étoile, dont le parfum et la saveur sont tout à fait comparable à ceux de l’anis vert. D’où leur nom Anis étoilé.

L’anis étoilé entre dans la préparation de divers alcools et spiritueux. Les pastis, aussi populaires sur les bords de la méditerranée qu’aux terrasses des cafés parisiens, sont à base d’anis étoilé, de Réglisse et de diverses autres plantes aromatiques. Les Grecs ont l’ouzo et les Turcs le raki.

Au XVIII° siècle, en Inde on préparait une liqueur anisée. A la même époque, le ratafia de Bourgogne à l’anis étoilé avait, parait-il, fameuse réputation.

L’anis étoilé est ma préférée des épices je l’utilise partout en cuisine ou en pâtisserie, comme toutes les épices il faut savoir la doser. Il est l’ingrédient d’une cuisine raffinée. En Orient, il agrémente crevettes, poulet, canard, boeuf ou porc. Il entre dans la composition des diverses boissons alcoolisées et de confiserie.

Les Chinois en mâchent souvent après le repas, pour faciliter la digestion, pour se parfumer la bouche et pour fortifier l’estomac.

Source : L’ Herbier Voyageur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *