Les Fruits Exotiques (suite)

La Noix de Coco fraîche : 

Cultivée en Thaïlande, elle est très riche en eau, avec très peu de pulpe. Parfait pour profiter de tous les bienfaits de l’eau de coco fraîche. Utilisez l’eau pour pocher un poisson.

La Noix de Coco Rose ou Blanche :

Cette noix est un cadeau traditionnel très apprécié dans certaines régions d’Afrique. Sélectionnée en Côte d’Ivoire et au Ghana, les amateurs initiés adorent en mâcher de minuscules éclats au goût très amer.

Stimulante, tonique, on lui prête de multiples vertus !

La Papaye Formosa :

Cultivée au Brésil, c’ est la variété qui donne les plus gros fruits. Sa couleur verte évolue vers le jaune, mais n’attendez pas qu’elle soit trop jaune pour la déguster car son goût deviendrait trop fort. Attention, les pépins ne se mangent pas.

Arrosée d’un filet de citron, à la petite cuillère.

La Papaye Solo :

Sélectionnée au Ghana, au Mexique et en Jamaïque, elle a une chair jaune/orangé pouvant aller jusqu’au rouge vif. Sa saveur très raffinée et sa chair bien juteuse en font un délice. On peut aussi la cuisiner en compote ou en chutney par exemple. Attention les pépins ne manquent pas !

Délicieux avec du jambon cru à l’apéritif.

Le Physalis :

Cette « cerise » exotique venue de Colombie est aussi connue sous le nom de « lanterne japonaise » ! Très décoratif, on le voit souvent sur les cocktails mais il mérite d’être savouré. Juteux et croquant, craquez pour son petit goût acidulé. Appellé aussi « Amour en Cage ».

Trempez les baies dans du chocolat fondu.

Biscuit d’amandes au pralin et Amour en cage

Auteur

Anciennement installé boulevard Pasteur, Hubert a fait de sa maison tout un art de vivre et de recevoir, mêlant ses créations personnelles à une cuisine du terroir du Sud-Ouest qu’il privilégie. La cuisine du Bistro d'Hubert était ouverte sur la salle à manger, les parfums des plats en cuisson attisaient la gourmandise dès l'arrivée du convive. L’ambiance était bistrot et la décoration landaise avec nappe à carreaux, bocaux de conserve sur des étagères, délicieux service et accueil dirigé par sa fille Maryline. Le Bistro d'Hubert est fermé depuis fin 2011 et le Chef se consacre désormais à son blog culinaire.

Pas encore de commentaire