Le ragoût de pré-salé

Fiche technique : Le ragoût de pré-salé

Pour : 6 personnes
Temps de préparation : 35 min
Temps de cuisson : 2 h
Ingrédients
  • épaule d'agneau de pré-salé désossée : 1
  • oignons : 2
  • beurre demi-sel : 80 g
  • farine :
  • bouquet garni : 1
  • petites carottes nouvelles : 500 g
  • petits navets nouveaux : 250 g
  • petites pomme de terre nouvelles : 400 g
  • petits pois frais écossés : 400 g
  • sel et poivre au moulin :

Préparation

On dit cette recette originaire de la presqu’île de Crozon, l’une des régions les plus pittoresques et impressionnantes de Bretagne, entre la rade de Brest et la baie de Douarnenez.

Difficulté : 2 Stars (2 / 5)

Détaillez la viande en morceaux réguliers de 5 cm de côté environ. Pelez et émincez les oignons. Faites chauffer le beurre dans une cocotte en fonte et ajoutez les morceaux de viande pour les faire dorer au fur et à mesure en les retournant sans laisser brûler le beurre. Ajoutez les oignons et faites-les également colorer. Poudrez légèrement de farine et mélangez pour la faire cuire pendant 2 minutes.

Versez de l’eau pour qu’elle affleure les viandes, salez et poivrez, ajoutez le bouquet garni. Portez à ébullition, couvrez et baissez le feu. Laissez mijoter tranquillement pendant 45 minutes. Pendant ce temps préparez les légumes : pelez les carottes, les navets et les pommes de terre. Lavez et essuyez ces dernières. Ajoutez dans la cocotte après 30 minutes de cuisson, les carottes et les navets. Faites cuire pendant 30 minutes.

Ajoutez enfin les pommes de terre et les petits pois. Faites cuire de 25 à 30 minutes de plus. Goûtez et rectifiez l’assaisonnement. Servez très chaud, dans le même plat de service, la viande et les légumes nappés du jus de cuisson éventuellement réduit s’il est trop clair.

Boisson conseillée : Muscadet-sur-Lie

Source : Les Cuisines Régionales de France. Bretagne. Editions du Fanal.

Auteur

Anciennement installé boulevard Pasteur, Hubert a fait de sa maison tout un art de vivre et de recevoir, mêlant ses créations personnelles à une cuisine du terroir du Sud-Ouest qu’il privilégie. La cuisine du Bistro d'Hubert était ouverte sur la salle à manger, les parfums des plats en cuisson attisaient la gourmandise dès l'arrivée du convive. L’ambiance était bistrot et la décoration landaise avec nappe à carreaux, bocaux de conserve sur des étagères, délicieux service et accueil dirigé par sa fille Maryline. Le Bistro d'Hubert est fermé depuis fin 2011 et le Chef se consacre désormais à son blog culinaire.

Pas encore de commentaire