Les herbes aromatiques (1)

Le Bouquet garni : Traditionnellement à base de laurier-sauce et de thym c’est le grand classique de la cuisine française. Glissez-le dans la cocotte en début de cuisson et retirez-le avant dégustation : c’st le secret pour réaliser de bons ragoûts de viande, sauces et autres marinades.

Créez votre propre bouquet en ajoutant de la sauge, de la sarriette ou du céleri-branche.

La Ciboulette : Véritable star des herbes aromatiques, la ciboulette est l’une des fines herbes les plus populaires en cuisine. Son petit goût entre l’ail et l’échalote la rend idéale pour assaisonner poissons, œufs ou salades.

La Sauce tartare : Dans une base de mayonnaise, ajoutez un hachis de persil, ciboulette, estragon, cerfeuil, cornichons et câpres. Relevez d’un peu de piment puis servez avec de la viande froide ou des fruits de mer.

 

Le Cerfeuil :  Son goût intense et raffiné ainsi que son parfum légèrement anisé lui valent le surnom de « persil d’anis ». Ciselé ou haché, il parfume à merveille les vinaigrettes, les sauces et les salades. Sans le cuire, on l’ajoute au dernier moment pour préserver ses arômes.

Finement ciselé sur une brouillade d’œufs, c’est un régal pour les papilles !

La citronnelle ou Herbe Citron : Originaire de Thaïlande et d’Egypte, elle apporte une note de fraîcheur citronnée aux crudités, salades ou marinades. Utilisez seulement la partie basse du bulbe, partie la plus tendre, coupée en fines rondelles. Elle se marie parfaitement avec le gingembre, le lait de coco, l’ail, l’échalote et le piment.

Idéale avec les viandes blanches et tartares de poisson, vous pouvez aussi utiliser les tiges comme des pics à brochettes !

 

La Coriandre : Toute fine, avec ses feuilles dentelées elle ressemble un peu au cerfeuil mais ses arômes très puissants en font presque une épice. Si elle parfume les bouillons et de nombreux plats asiatiques, ajoutez-la seulement en fin de cuisson.

Faites sauter des crevettes au wok et parsemez de coriandre ciselée.

A suivre . c’est tout pour aujourd’hui..

Auteur

Anciennement installé boulevard Pasteur, Hubert a fait de sa maison tout un art de vivre et de recevoir, mêlant ses créations personnelles à une cuisine du terroir du Sud-Ouest qu’il privilégie. La cuisine du Bistro d'Hubert était ouverte sur la salle à manger, les parfums des plats en cuisson attisaient la gourmandise dès l'arrivée du convive. L’ambiance était bistrot et la décoration landaise avec nappe à carreaux, bocaux de conserve sur des étagères, délicieux service et accueil dirigé par sa fille Maryline. Le Bistro d'Hubert est fermé depuis fin 2011 et le Chef se consacre désormais à son blog culinaire.

Pas encore de commentaire